ARDALEN de Miguelanxo PRADO aux éditions CASTERMAN

 ARDALEN  de Miguelanxo PRADO aux éditions CASTERMAN

….Chamboulée dans sa vie personnelle et professionnelle, Sabela se rend dans un village des montagnes de Galice, sur les traces d’un ami de sa famille. Mais sur place, sa rencontre amicale avec un vieil homme solitaire, Fidel, va bientôt bouleverser les projets de la jeune femme. En dépit de l’hostilité et de la jalousie de certains villageois alentour, l’un et l’autre en viennent rapidement à s’échanger confidences et souvenirs. Leurs récits s’entremêlent et la mémoire impétueuse de Fidel, qui invoque souvent l’univers coloré de Cuba, semble parfois acquérir la texture du réel : l’évocation de sa fiancée d’autrefois Rosalia, de son ami Ramon disparu dans un naufrage, d’une mystérieuse fée qui lui fait écouter la mer dans un coquillage, et jusqu’à ses visions du chant des baleines, qui lui apparaissent parfois à l’orée de la forêt, poussées par le vent…

Beaucoup de poésie et de tendresse dans ce très beau livre  de Prado, une réflexion sur la mémoire et le souvenir que chacun peut avoir de sa vie ….

 

Jack Joseph, soudeur sous-marin

  … Jack Joseph, soudeur sous-marin, un one shot de Jeff Lemire aux éditions Futuropolis

Jack Joseph à trente-trois ans, il est soudeur sous-marin et bientôt papa d’un petit garçon.  Il redoute sa future paternité.

Alors qu’il plonge pour une soudure, Jack entend comme des voix au fond de l’eau. Un mystérieux plongeur lui fait trouver une vieille montre de  gousset … Ressurgit alors un passé douloureux et profondément enfoui.

Jack Joseph  navigue entre passé et présent  (les transitions entre ces 2 époques sont très bien faites) et on suit cet homme qui revisite son passé, en quête de réponses sur son histoire. Le père est au centre du récit, le père qu’il a perdu et le père que’il va lui-même devenir …

Une histoire très émouvante servie par un beau dessin en noir / blanc / gris !

9 de BRONZE du mois d’AVRIL 2013 : CANICULE

CANICULE d’après le roman de Jean VAUTRIN .  Adapatation et dessin de BARU

La Beauce, dans la fournaise d’un été caniculaire. Un Américain en fuite après un hold-up, Jimmy Cobb, s’efforce d’échapper à la gendarmerie lancée sur ses traces. Il vient de dissimuler son butin en l’enterrant à proximité d’une ferme isolée où il trouve refuge, in extremis. Il n’a pas vu qu’un enfant dissimulé dans le blé a assisté à toute la scène. Et ne sait pas encore que la ferme où il se cache est un modèle réduit de l’enfer.
Horace le tyran domestique libidineux, sa femme Jessica vibrante de haine, son frère Socrate confit dans l’alcool, Chim l’enfant battu, Ségolène la folle nymphomane, Gusta la vieille au bord de la tombe… chacun des habitants de cet univers rural en vase clos est une bombe en puissance, taraudé jusque dans l’intimité de sa chair par cette canicule à vous rendre fou. Leurs psychoses conjuguées sont les ingrédients d’un mélange instable et hautement explosif, auquel la présence de Cobb et de son argent va servir de catalyseur.
Bientôt tout va déraper dans ce monde rance et sclérosé et glisser inexorablement vers une conflagration d’une violence inouïe. Dans l’esprit de Pauvres z’héros, Baru revient sur le devant de la scène avec cette spectaculaire adaptation de Canicule de Jean Vautrin, d’une noirceur impitoyable. Un très grand polar, qui inaugure une série d’adaptations des meilleurs romans de Vautrin en bande dessinée.

9 d’ARGENT du mois d’AVRIL 2013 : DOUCE, TIEDE ET PARFUMEE tome 1

DOUCE, TIEDE ET PARFUMEE de Ignacio NOE aux éditions GLENAT

Londres, 1872. Ally menait une vie calme et délicate, avant que son père biologiste ne soit assassiné… En fouillant dans ses affaires, Ally tombe sur un journal de bord où elle découvre qu’elle était en réalité le sujet d’une expérience scientifique… Fille d’une médium instable, séparée à la naissance de sa sœur jumelle, Ally devait aider le biologiste à prouver que le déterminisme social est plus fort que l’hérédité. Stupéfaite et effondrée, Ally brise alors ses chaînes, et s’embarque pour un destin tumultueux et fantastique, à la recherche de ses origines.

9 d’OR du mois d’AVRIL 2013 : LONDRES SANTORIN

LONDRES SANTORIN. Aller-retour de Raphaël DROMMELSCHLAGER aux éditions CASTERMAN
Tom Katz, un jeune romancier anglais, ne se remet pas de la disparition en mer de la femme qu’il aimait, Anna. Pour tenter de se distraire des pensées obsessionnelles qui lui font voir partout la figure de la défunte, il décide de partir en voyage quelques mois : destination l’île de Santorin, en Grèce, dans le luxe du Kios Hotel, où il prévoit de s’atteler à la rédaction de son nouveau livre.
Tom, néanmoins, n’est pas venu ici par hasard. Il a au préalable, avec la complicité du directeur de l’hôtel, inventé le personnage d’une milliardaire énigmatique, Penelope Brown, censée résider au Kios Hotel même si personne ne réussit jamais à l’y voir. Les réactions des autres clients face à l’envahissante « présence absente » de Ms. Brown constitueront la matière et les péripéties de son roman.
Sauf qu’un matin ensoleillé, par 25° Celsius, Pénélope Brown débarque bel et bien au bord de la piscine du Kios, sous les yeux de Tom effaré. Contre toute attente, la créature de l’écrivain semble bel et bien s’être incarnée pour de bon… sous les traits de feu son épouse Anna !