Les Booofffffs du moment : Le Croque-Mort, Pandora Beach et RN 83

Les Booofffffs du moment : Le Croque-Mort, Pandora Beach et RN 83

Dans la pléthore de bd sorties ces dernières semaines certaines d’entre-elles ont su tirer leur épingle du jeu… mais une bonne partie se révèle décevante voire sans grand intérêt. La 9eme Bulle vous aide à y voir plus clair et fait un petit tour d’horizon des albums à éviter.

croque-mort-couvLe croque-mort, de Zafiriadis, Palavos et Petrou, aux éditions Steinkis : Dans une Grèce en pleine crise, Leftéris est un homme de 60 ans qui travaille dans les pompes funèbres. Une mission vient troubler son quotidien ordinaire : il doit amener la dépouille d’un homme mort depuis un mois sur le lieu de son enterrement. Il va devoir attendre que la fille du défunt arrive sur place pour enfin pouvoir se débarrasser du corps et de son odeur.
Se présentant comme une chronique sociale au ton un peu cynique, Le Croque-mort se montre réaliste et réflexif. Mais le problème est qu’il manque cruellement de contenu et que s’il invite à la réflexion et à l’interprétation, il ne donne pas vraiment de matière première. Dommage, car les dessins réalistes de Petou sont plus qu’agréables. Un album à réserver aux férus de chroniques sociales languissantes qui aiment se triturer les méninges pour saisir le sens d’une œuvre.

RN-83-couv

RN 83, T1 : L’hôtel, de Linck et Volpini aux éditions du Long Bec : 27 septembre 1989, sur la RN83, Sandra Doell roule à toute vitesse à bord d’une voiture volée pour échapper à deux flics corrompus. Ils percutent finalement la fuyarde et l’envoient dans le décor. Sandra se réveille plus tard dans une chambre d’hôtel sans blessure. Claire, la gérante de l’hôtel l’accable alors de questions… malheureusement pour Claire, les deux ripoux n’en ont pas fini avec elle, et l’hôtel n’est pas un lieu comme les autres.
Un début sur les chapeaux de roue, un dessin ligne-clair qui rappelle parfois le trait de Bastien Vivès, une ambiance roman noir teintée de fantastique… Avec ces bons éléments, ses premières planches prenantes et malgré la confusion qui s’en dégage, RN 83 semble bien parti pour être une bonne lecture. Seulement, au fil des pages le soufflet retombe peu à peu, jusqu’à l’arrivée d’un twist fantastique un peu facile qui déçoit nos attentes… Le mystère et la confusion font alors place à un final surprenant et peu crédible qui donne l’impression d’avoir été trompé.

pandora-beach-couvPandora Beach, de Borg et Talamba, aux éditions Bigfoot : Deux couples de français décident de passer des vacances à moindre frais et se rendent à Zarkos, un village qui borde la méditerranée (qui pourrait se situer dans la Grèce d’aujourd’hui). Là-bas, ils découvrent un village abandonné mais acceptent tout de même de séjourner chez une femme âgée à l’allure et au comportement inquiétants. Peu à peu, les vacances tournent au cauchemar.
Pandora Beach a vu le jour grâce à un financement participatif sur Sandawe. L’album oscille entre série B, récit horrifique et critique sociale des riches qui viennent profiter de la misère des autres. Ces éléments couplés à des planches assez fraiches et lumineuses donnent l’impression d’être face à une œuvre au ton singulier qui va nous emmener sur des chemins inconnus… Malheureusement, il semble que les auteurs n’aient pas réussi à aller jusqu’au bout de leur choix. L’horreur n’est distillé qu’à travers quelques cases qui ne font pas vraiment frissonner, le ton série B s’estompe rapidement et la critique sociale n’est qu’à peine esquissée. Du coup, après des débuts qui titillent notre curiosité, l’album laisse finalement un goût de manque et d’inachevé, sans doute dû au budget limité.

Guillaume Wychowanok

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *