9 de BRONZE du mois de SEPTEMBRE 2013 / GREEN BLOOD de KAKIZAKI

… GREEN BLOOD de KAKIZAKI aux éditions KI-OON 

Manga Western qui se prend place durant la conquête de l’ouest. L’histoire prends place en 1895 à New-York dans le quartier de 5 Pointz. C’est dans ce quartier dominé par les gang des irlandais que naissent 2 garçons. Ceux-ci ont une haine féroce envers le Gang. C’est ainsi qu’ils doivent vivent, en s’entraidant, dans le ce monde dangereux.

9 de BRONZE du mois d’AVRIL 2013 : CANICULE

CANICULE d’après le roman de Jean VAUTRIN .  Adapatation et dessin de BARU

La Beauce, dans la fournaise d’un été caniculaire. Un Américain en fuite après un hold-up, Jimmy Cobb, s’efforce d’échapper à la gendarmerie lancée sur ses traces. Il vient de dissimuler son butin en l’enterrant à proximité d’une ferme isolée où il trouve refuge, in extremis. Il n’a pas vu qu’un enfant dissimulé dans le blé a assisté à toute la scène. Et ne sait pas encore que la ferme où il se cache est un modèle réduit de l’enfer.
Horace le tyran domestique libidineux, sa femme Jessica vibrante de haine, son frère Socrate confit dans l’alcool, Chim l’enfant battu, Ségolène la folle nymphomane, Gusta la vieille au bord de la tombe… chacun des habitants de cet univers rural en vase clos est une bombe en puissance, taraudé jusque dans l’intimité de sa chair par cette canicule à vous rendre fou. Leurs psychoses conjuguées sont les ingrédients d’un mélange instable et hautement explosif, auquel la présence de Cobb et de son argent va servir de catalyseur.
Bientôt tout va déraper dans ce monde rance et sclérosé et glisser inexorablement vers une conflagration d’une violence inouïe. Dans l’esprit de Pauvres z’héros, Baru revient sur le devant de la scène avec cette spectaculaire adaptation de Canicule de Jean Vautrin, d’une noirceur impitoyable. Un très grand polar, qui inaugure une série d’adaptations des meilleurs romans de Vautrin en bande dessinée.

9 de BRONZE mars 2013

 … Pacifique  de  Martin Trystram et Romain Baudry aux éditions Dargaud

Seconde Guerre mondiale, quelque part dans le Pacifique… Udo Grötendick, un soldat novice – un « bleu » – rejoint en tant que radio sa nouvelle affectation à bord d’un U-Boot, l’un de ces sous-marins allemands qui font la réputation de la Kriegsmarine. Le capitaine du bâtiment, Kaleunt, est considéré comme un héros, pour le nombre impressionnant de missions victorieuses à son palmarès de combat. Dans le paquetage du nouveau venu, un livre apparemment subversif, dont l’équipage, qui ne demande qu’à bizuter le bleu, se débarrasse séance tenante. Pourtant, au fil des jours à bord, le livre va s’ingénier à réapparaître dans les endroits les plus inattendus, comme s’il était doué d’une vie propre…

Le 9 de Bronze du mois d’Avril: ALGER LA NOIRE

Le 9 de Bronze du mois d’Avril: ALGER LA NOIRE Casterman

Alger, fin janvier 1962. Sur l’une des plages de la ville, on retrouve les cadavres nus de deux jeunes gens enlacés. Elle est européenne, lui arabe. Il est émasculé et son dos arbore, gravées au couteau, les trois lettres « OAS ». Exécution presque ordinaire au titre du nettoyage ethnique, comme on pourrait le penser en ces temps plus que troublés ? Ou bien l’assassinat de Mouloud et d’Estelle cache-t-il autre chose ? S’échappant de la terne routine de son commissariat de Bab El Oued, l’inspecteur Paco Martinez mène l’enquête flanqué de l’irascible Choukroun, le vieux flic juif qui lui sert de mentor. Rythmées par les plasticages et les règlements de compte, qui ne cessent d’empoisonner un peu plus une atmosphère déjà irrespirable, leurs investigations les conduiront dans les coulisses et les arrières cours bien peu reluisantes de la grande ville, entre passions politiques, affairisme, banditisme, mœurs dissolues et violence omniprésente. Oui, décidément, Alger la blanche pourrait tout aussi bien s’appeler Alger la noire… Trois ans après avoir mis un point final à ses Carnets d’Orient, Jacques Ferrandez renoue avec sa passion pour Alger à l’orée des sixties, dans un grand polar bien sombre inspiré du roman de Maurice Attia.

Le 9 de Bronze du mois de Mars ARS MAGNA Tome 1

1695. Une loge secrète profite de la reconstruction de la Grand Place de Bruxelles pour y dissimuler un message crypté, menant à une découverte effroyable. 1944. Les nazis sont sur le point de décoder le message. Un historien et une jeune résistante tentent de les devancer. De cette course au trésor dépendra l’issue de la seconde guerre mondiale !

Une bonne intrigue, un dessin impeccable, vivement le tome 2 !!!

LO

Le 9 de Bronze du mois de Mars DOGMA Tome 1

1995. Kibeho, Rwanda.

Des casques bleus découvrent un nouveau-né indemne parmi des centaines de cadavres. Une fille. Une miraculée.

De nos jours.

Un hôpital du Mississipi est sous les feux des projecteurs. Plusieurs malades en phase terminale se sont réveillés guéris. Grace, une jeune femme    d’origine rwandaise, serait à l’origine de ces miracles. Effrayée par la curiosité qu’elle suscite, elle s’enfuit avec Zoran, un jeune moine défroqué.  Lors de leur cavale, les sept plaies du Christ apparaissent sur son corps…

Son cas n’est pas isolé. Aux quatre coins du monde, d’autres stigmatisées se font connaître. Pour le Vatican, ces phénomènes annoncent la venue imminente d’un

Messie. Christ ou Antéchrist ?

C’est en traquant les Signes du Temps qu’ils découvriront quand Il naîtra, où Il naîtra, qui Il sera…

 

Le 9 de Bronze du mois de février QUARTIER WESTERN de Tehem

Dans l’île de La Réunion des années 1970 on boit du « Solpak », on fait ses courses chez le « Chinois » ou le « Zarab » du coin et on se déplace en 404 bâchée. Les enfants catholiques sont soumis à une éducation religieuse stricte et Ti-Quatorze déambule avec son baluchon dans les rues de Saint-Denis. Les jeunes filles rêvent sur les romans photos et les garçons imaginent « sauter » la mer pour faire fortune en France métroplitaine. Bref, rien de bien excitant sous les cocotiers. Mais quand Tehem mélange tout ça, l’auteur de Tiburce, héros emblématique de la BD réunionnaise, nous offre un haletant road movie avec du suspense, du sang, du sexe et du soleil bien sûr.

Le 9 de Bronze In the name of… De Will Argunas

Le 9 de bronze du mois de janvier !!!

Un thriller haletant au pays de Obama qui a été réélu pour un second mandat en 2015 avec l’arrivée du pape Nelson 1er, premier pape noir!!! Une grande messe va être dite dans l’enceinte du  Lakewood Church, dix mille hommes sont mobilisés sur le terrain pour sa sécurité, malgré cela l’attentat se produit, 3 hommes, 3 armes, 3 suspects redoutables, 1 seul coupable!!! La résurrection!!!! Un polar machiavélique !!! Je prie pour qu’il vous plaise!!!