LE JUGE, T1 : Chicago-sur-Rhône, d’Olivier Berlion aux éditions Dargaud, 13,99 € : Bulle de Bronze

le-juge-t1-couv…LE JUGE, T1 : Chicago-sur-Rhône, d’Olivier Berlion aux éditions Dargaud, 13,99 € : Bulle de Bronze

Olivier Berlion entame une trilogie sur le juge Renaud, assassiné en 1975. De nombreuses choses ont été dites sur le compte de celui qui était surnommé le « Shérif », et Le Juge tente de redorer le blason de ce personnage singulier. Une histoire construite comme un polar qui dessine les liens qui existaient entre la mafia et les hommes de pouvoir.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, François Renaud faisait partie d’un groupe de résistant dans la région lyonnaise. Véritable tête brûlée, son courage et sa témérité lui ont permis de sauver un autre résistant, Jean Schnable, des griffes de l’occupant. Un peu plus de vingt ans plus tard, François Renaud devient premier magistrat de Lyon et son talent lui permet très vite de s’occuper d’affaires criminelles en lien avec la mafia lyonnaise. Son travail l’amène à recroiser Jean Schnable, devenu un véritable magna du flipper… et proche des milieux mafieux.
Le juge Renaud a fort à faire à Lyon où la corruption et les pègres règnent. D’autre part, il y a le SAC (service d’action civique), véritable police parallèle où sont réunis de nombreux résistants, des plus intègres aux plus opportunistes. Cette milice a sa propre vision de la justice et fait la pluie et le beau temps au sein de « Chicago-sur-Rhône ». L’ampleur de la tâche ne fait pourtant pas peur au juge Renaud qui fait tout son possible pour réhabiliter la ville de Lyon… bien que les événements de mai 68 lui compliquent la tâche.

Dans ce premier tome du Juge, Olivier Berlion s’intéresse aux débuts de François Renaud en tant que premier magistrat de Lyon et à son passé de résistant. On le suit alors qu’il résout ses premières affaires avec brio et commence à s’attaquer au grand banditisme qui prospère au sein de la cité lyonnaise. Son efficacité, son intégrité et sa volonté inébranlable lui valent rapidement le surnom de « Shérif ». Dans cette bd on (re)découvre un homme singulier, qui luttait ardemment contre l’illégalité. Un homme qui détonnait avec le paysage de la magistrature avec ses vestes à carreaux, son franc-parler et son attitude de playboy…
En le montrant comme un personnage hautement charismatique, Le Juge s’attache à réhabiliter le juge Renaud en le montrant dans sa vérité. Cependant, les autres personnages semblent plus caricaturaux et font perdre un peu de crédibilité au récit. D’autre part, le nombre de protagonistes et de groupes aux activités troubles est important, et il est difficile de s’y retrouver sans une grande concentration. Il faut dire que l’histoire est complexe et entrecoupée de flashbacks qui donnent du rythme mais parasitent un peu l’intrigue principale. Malgré cela, le récit demeure prenant et cet album se lit comme un polar à la française en plus authentique, débarrassé de la plupart des clichés habituels.
Visuellement, le trait d’Olivier Berlion est très agréable. On reconnait sans peine la capitale des Gaules et on est plongé dans l’ambiance particulière de « Chicago-sur-Rhône ». Le juge Renaud a une identité visuelle qui participe à son charisme, contrairement aux autres personnages qui manquent peut-être de personnalité.

La justice n’a jamais élucidé l’histoire de l’assassinat du juge Renault. Sa réputation avait été ternie au cours de procès qui ont mis en évidence les dysfonctionnements de la police et de la justice. Le juge devrait participer à laver l’honneur du magistrat lyonnais. Dans ce polar à la française, on découvre un personnage charismatique et unique qui brille par sa volonté et ses convictions. Ce récit authentique traite toutefois d’un sujet complexe et demande une grande attention (ou une connaissance a priori de l’affaire). Avec ce premier tome, le décor de « Chicago-sur-Rhône » est très bien planté et on attend avec impatience la suite de l’histoire en espérant que l’intrigue soit plus resserrée.

Guillaume Wychowanok

2 thoughts

  1. Bel album bien qu’un peu confus à cause des nombreux personnages (et surnoms !) et des différents flashback.
    A relire absolument pour la sortie du tome 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *